ecriture des écrits romans théâtre


théâtre ecriture sur internet auteur de théâtre
On sonne !
Je n’ai pas refermé à clé !
- Si ce n’est lui, c’est donc une autre.
- Et pourquoi donc, ne serait-ce pas lui ?
Transmettez le savoir Aurélie, je suis postière, portière !
- Parce qu’Antonin appuie toujours sur la poignée avant de sonner depuis qu’il a été
surpris par Odette à boire le vin rouge de monsieur le curé, et Odette enferme les bouteilles à clé…
Mais tu mélanges tout !
- Je crois que cette histoire me perturbe !
- Je n’ai rien compris. Vous êtes surréaliste tendance André Breton ?
- Je suis réaliste tendance Psychologies Magazine. Avec même un peu de Prozac quand ça
chauffe trop.
Odette ouvre : une femme, très nerveuse, avec un appareil photo en main, entre rapidement.

très nerveuse : - Bonjour, bonjour, je suis venue pour les rencontres.
Vous n’avez pas été convoquée, mademoiselle.

- C’est bien aujourd’hui, c’est bien ici les lauréats du concours. J’ai participé.
Mais vous n’avez pas eu la chance de gagner !

- On m’a dit qu’il fallait venir aujourd’hui.
Qui est donc ce cher et brave « on » ?

- C’est écrit dans le journal que c’est aujourd’hui.
Mais personne ne vous a demandé de venir.

- Oh la première guitare ! Oh comme elle est belle !
Ce n’est pas pour vous qu’elle est là, chère madame. Ma patience a des limites.
Les lauréates observent la scène en souriant.
Odette va chercher son portable sur la table. La fan en profite pour avancer timidement en
jetant des regards admiratifs.

- Je suis une vraie fan.
en se retournant : - Je vous prie de quitter immédiatement cette salle privée.
- Je voudrais juste une photo, monsieur Antonin et moi, soyez sympa, j’ai parié avec les
copines. On n’arrive jamais à entrer dans les loges après les concerts. Je voudrais embrasser
Antonin, c’est mon rêve. J’ai fait trois cents kilomètres, soyez sympa.
Je compte donc jusqu’à trois. Et comme les gendarmes sont juste à côté, dans deux
minutes, si vous êtes encore ici, ils vont vous placer vingt-quatre heures en observation, prévention,
et même préventive ! Ce serait dommage, vous en conviendrez ?

- Je voudrais juste faire une photo avec Antonin. Je n’ai pas de mauvaises intentions. Je
suis une vraie fan.
Attendez dehors et vous le verrez arriver.

- Ne vous moquez pas de moi, je suis certaine qu’ici c’est comme une zone militaire, vous
avez au moins cinq entrées et sûrement même des souterrains.
Antonin a laissé une photo dédicacée, je vais vous la chercher seulement si vous me
promettez qu’ensuite je ne serai pas obligée de déranger la gendarmerie.

- Promis, promis, je dirai aux copines que mon appareil s’est bloqué. C’est une bonne idée,
vous ne trouvez pas ?





Ajouter un commentaire